Les Bartavelles
Collège
Marseille (10ème)
 

Une Bartavelle c’est quoi...

vendredi 26 septembre 2008, par M. Abel

La perdrix bartavelle ou simplement bartavelle (Alectoris graeca), aussi nommée perdrix royale, perdrix de roche, perdrix grecque, fait partie de la famille des phasianidés.

Elle est la plus grande des perdrix, avec une taille variant de 32 à 43 cm et un poids oscillant entre 460 et 770 grammes. Elle a une gorge blanche, circonscrite d’un collier noir.

En France, elle a été rendue célèbre par le roman autobiographique de Marcel Pagnol, la Gloire de mon père, dans lequel la chasse à la bartavelle devient une épopée glorieuse dans un village provençal.

Identification :

La Perdrix bartavelle a le dos gris cendré brunâtre, le haut de la poitrine gris bleuté, le ventre roux pâle et les flancs rayés de roux, de noir et de crème. Le bec et les pattes sont rouges.
L’absence de dimorphisme sexuel marqué (le mâle a une stature légèrement plus forte) rend difficile la distinction entre le coq et la poule si ce n’est par leurs attitudes au printemps lorsqu’elles sont en couple. Le mâle se distingue par une tendance à guetter plus souvent et à lancer fréquemment son chant depuis un promontoire.

Chant :

La Perdrix bartavelle brourit, cacabe, glousse, pirouitte, rappelle. La perdrix bartavelle a un cri grinçant et haut perché. Son cri d’alerte rapide et répété, est aussi grinçant "chitti-ti-tok...chitti-ti-tok..." ou chuk...chuk...chuk...pairchuk ...pairchuk pairchuk...chukara chukara". Quand elle est inquiète, c’est plutôt un sifflement aigu "pitchii" suivi d’un "whitouu-whitouu". Elle chante surtout à l’aube et au crépuscule, un chant sonore, rythmé et grinçant.

Habitat :

La perdrix bartavelle peut se rencontrer aussi bien dans des zones à garrigues que dans les divers milieux montagnards s’étalant des alpages aux crêtes sommitales. Elle affectionne plus particulièrement les versants sud entre 1500 et 2600 m d’altitude.

Originaire d’orient elle conserve un goût prononcé pour la chaleur, les terrains arides bien exposés au soleil, les pierriers et blocs rocheux ainsi que les pentes très raides où la présence de hautes graminées lui assure nourriture et abri.

Distribution :

Cette espèce vit en Europe dans les Alpes et en l’Italie, et des Balkans à la Grèce. En France on la trouve dans les sept départements alpins (Haute-Savoie, Savoie, Isère, Drôme, Hautes-Alpes, Alpes de Haute-Provence, Alpes-Maritimes).

Comportements :

La perdrix bartavelle est un oiseau grégaire qui vit rarement seul et qu’on rencontre le plus souvent au sein de compagnies qui regroupent de 2 à 12 individus. C’est un marathonien infatigable qui grimpe avec aisance les éboulis les plus raides et dévale avec une vitesse surprenante les versants rocailleux.
L’espèce est plutôt sédentaire mais les aléas climatique l’oblige à des déplacements saisonniers de quelques kilomètres.

Protection / Menaces :

Depuis les années 1950-1960 on constate une diminution de ses effectifs due à plusieurs facteurs.

Le premier est la déprise agricole.

Le second est l’aménagement des crêtes pour la pratique des sports d’hiver. D’autres facteurs concourent à la réduction de ses habitats nécessaires pour son hivernage et sa reproduction.

L’oiseau est classé à l’annexe II de la convention de Berne et de la Directive Oiseaux.

Portfolio

 
Collège Les Bartavelles – 31, Traverse de la Valbarelle - 13010 Marseille (10ème) – Responsable de publication : Madame Van Huffel
Dernière mise à jour : vendredi 22 novembre 2019 – Tous droits réservés © 2008-2019, Académie d'Aix-Marseille